AVIS IMPORTANT À TOUS LES MEMBRES

Dans le cadre de la situation exceptionnelle qui prévaut actuellement autour de la Covid-19 plusieurs membres de la CPMDQ ont du limiter les contacts avec leurs clients en cessant les consultations en personne et en favorisant l’utilisation de plateformes web gratuites comme Skype ou Messenger pour faire des consultations virtuelles. 
 

En temps d’incertitudes avec les consignes données par le gouvernement et la santé publique à plusieurs groupes de gens de demeurer à la maison les consultations virtuelles sont une alternative judicieuse

Pour les membres auquels il est impossible de limiter les contacts physiques avec leurs clients nous vous demandons pour la reprise graduelle  de vos activités professionnelles de bien vouloir respecter les consignes mise-en-vigueur par le gouvernement du Québec.

Planification du déconfinement et conditionnel à l’évolution de la pandémie (PDF 2,41 Mo).

Reprise graduelle des activités en lien avec les mesures de ralentissement de la COVID-19

Au cours des prochaines semaines, les activités reprendront de façon graduelle au Québec, et ce, toujours avec l’accord et la collaboration des autorités de santé publique. Ces différentes réouvertures se feront par phase, selon le type d’activités et les zones géographiques. À cet effet, le gouvernement a publié le document Planification du déconfinement et conditionnel à l’évolution de la pandémie (PDF 2,41 Mo).

Pour limiter les risques associés à la propagation du virus, il est essentiel de continuer à suivre les différentes consignes sanitaires, notamment :

  • le lavage des mains;
  • tousser et éternuer dans son coude;
  • le maintien d’une distance de 2 mètres entre les personnes.

Lorsqu’une distance de 2 mètres entre les personnes ne peut pas être respectée, il est fortement recommandé de porter un couvre-visage.

Les entreprises qui sont en mesure de maintenir leurs employés en télétravail sont encouragées à le faire.

Ligne d’information COVID-19 : 1 877 644-4545

La loi 61 suscite des appréhensions chez les experts en droit

La loi 61 donnerait au gouvernement le droit de passer outre à des lois de l’Assemblée nationale et aux règlements qui ne font pas son affaire. Bruno Savard en a discuté avec Louis-Philippe Lampron, professeur à la Faculté de droit de l’Université Laval.